CDAS à la Roque-sur-Pernes

10 juillet 2017

La commission d’Art-Sacré, conduite par l’abbé Quatrefages, a rencontré le curé, Mme Estellon et une paroissienne. Elle a eu l’honneur de la visite de Monsieur le maire de la Roque-sur-Pernes

Nous avons visité l’église, où en plus des mariages, baptêmes et funérailles, la messe est célébrée deux fois par an.

Dans le transept nord, ouvert à nouveau récemment sur la nef, une vitrine a été installée, pour présenter les pièces liturgiques les plus intéressantes de l’église qui sont toujours utilisés.

Sur le tableau du retable représente les saints Pierre et Paul, et la Vierge Marie. On peut distinguer les armoiries de Monseigneur d’Inguimbert au bas du tableau.


Le baptistère, et sa grille, ont été déplacés à une date inconnue (peut être dans les années 70), dans la dernière chapelle nord, au fond de l’église. Outre la chapelle du transept nord, et l’actuelle chapelle du baptistère, il y a deux autres chapelles.

La chapelle du Rosaire au sud, présente un retable qui a été badigeonné, mais garde quelques traces de polychromie. La toile est très poussiéreuse. La clef de voûte de l’arc triomphal de la chapelle permet de dater cette chapelle du tout début du XVIII°s. C’est dans cette chapelle que se trouvent un confessionnal et un harmonium, ainsi qu’une très belle table de communion en pierre.

L’autre chapelle, en face, au nord, est celle du saint-patron, saint Antoine. L’autel est celui du saint (comme en témoigne le médaillon), même si le tableau du retable représente saint Joseph et un saint Evêque. Il s’agit d’un beau tableau du XVII°s, qui mérite une attention
particulière, comme le buste en bois doré de saint Antoine. Il y aussi une statue d’un saint évêque.

A l’issue de cette visite, la commission d’Art-Sacré a donné quelques prescriptions quant aux restaurations et au aménagement possibles, pour valoriser le patrimoine, tout en préservant son utilité liturgique.